Festival du film social

“Société, modes de vie”

REGLEMENT

 

Article 1 :

Dates et lieux Le Festival du film social d’Ingré est un festival de courts métrages de fiction organisé par l’ASPAC. La 1ère édition a lieu la 1ère semaine de décembre 2020 à Ingré (agglomération Orléanaise). La cérémonie de clôture se déroulera à l’Espace Lionel Boutrouche à Ingré.

 

Article 2 :

Conditions d’inscription L’inscription est gratuite et ouverte à tous, sans limite de nombre de courts métrages par réalisateur. Les réalisateurs ne doivent pas faire partie de la famille d’un membre du jury.

Les films proposés en présélection doivent :

- être achevés postérieurement au 1er janvier 2018,

- ne pas dépasser 20 minutes générique inclus,

- être en français et sous-titré si des parties ne le sont pas.

La date limite d’inscription est fixée au 3 octobre 2020.

Les réalisateurs envoient :

- leur formulaire d’inscription dûment rempli et signé, par mail à contact.aspac@sfr.fr , accompagné d’une photo du film (HD), une filmographie et une biographie de 5 lignes.

- leur film en format MP4 uniquement, par wetransfer à cette même adresse mail.

Le festival n’est pas responsable en cas de non réception ou retard des courts métrages. Le festival se réserve le droit de modifier la programmation, de faire une dérogation exceptionnelle ou d’annuler le festival en cas de force majeur.

 

Article 3 :

Thème du festival Les films en compétition doivent traiter de sujets de société tels que la précarité, l’école, l’éducation, l’immigration, le racisme, la maladie, le handicap, la police, l’armée, la délinquance, la prostitution, le viol, la drogue, le mariage, le divorce, l’homosexualité, la parentalité, la mode, l’enfance, l’adolescence, etc… (liste non exhaustive).

 

Article 4 : Droits

Le réalisateur certifie en signant la fiche d’inscription et en validant le règlement, être en possession de tous les droits inhérents à son film et autorise sa projection pendant le festival.

Les organisateurs du Festival du film social d’Ingré ne sauraient être tenus responsables en cas de litige.

Pour les films primés, le festival leur proposa de les diffuser hors festival, s’ils le souhaitent, pour faire la promotion du festival.

Les participants cèdent au Festival, sans contrepartie, le droit de diffusion des films sélectionnés pour les projections publiques du festival, les projections jury et les projections presse. Ils cèdent aussi le droit de reproduction d’images ou d’extraits de moins d’une minute de ces films pour diffusion dans la presse, sur les chaînes TV, et sur Internet.

Les lauréats acceptent d’apparaitre sur la page Facebook, Instagram et le site de l’ASPAC.

 

Article 5 : Sélection

Les courts métrages seront jugés selon des critères comme le traitement du thème, l’originalité du scénario, la qualité son et image…

Le comité de sélection du festival visionne les œuvres des candidats et sélectionne celles qui participeront à la compétition.

La liste des films sélectionnés sera consultable sur la page Facebook et le site de l’ASPAC : aspac.simplesite.com et à partir du 2 novembre 2020.

Aucun retrait d’un film n’est possible une fois pré-selectionné lors de l’inscription. Les réalisateurs des films sélectionnés seront contactés. Ils auront à envoyer sous 10 jours un nouveau fichier du film si la qualité de visionnage du premier envoie n’est pas satisfaisante. Si les copies s’avèrent être de trop mauvaise qualité, un film préalablement sélectionné pourra être retiré de la sélection.

 

Article 6 : Jury et prix

Le jury est constitué de professionnels du cinéma.

Les prix seront décernés aux films choisis par ce jury à la suite de la sélection, et remis lors de la cérémonie de clôture, le samedi 5 décembre 2020 à Ingré.

Les prix sont : - Grand prix - Prix spécial - Prix du public - Prix des jeunes ingréens

Le réalisateur, ou une personne mandatée, s’engage, dans la mesure du possible, à participer au débat avec le public lors de la projection et à être présent lors de la remise des prix.

Les frais de déplacement et d’hébergement ne sont pas pris en charge par l’ASPAC.